OnlyTime
MAROC Moulay / Essaouira Mai 2016

< retour

 

Nous voici donc partis pour le Maroc à Moulay Bouzerktoun. Encore et encore me direz-vous… Effectivement, mais je considère que c’est un des trips qui allie le mieux windsurf / repos / copains. Petite nouveauté cette année, ma femme et mes garçons de 5 et 6 ans viendront me rejoindre en milieu de séjour. Les kids sont ravis à l’idée de pouvoir reprendre le surf…

 

(Je vous invite à consulter les reports des années précédentes afin d’avoir des informations complémentaires. Je ne ferai ici, afin de ne pas me répéter, que la mise à jour des infos.

http://www.windmag.com/actu-trip-maroc-plus-confort-moulay ou http://www.onlytime.fr/article/maroc-moulay-essaouira-windsurf-trip-avril-2015-par-alix-robert/50 et sur mon site web http://alixrobert.free.fr/index.php?page=infosspots).

 

 

 

 

Déjà plus d’une bonne semaine sur place, où les conditions ont été plutôt changeantes. Nous avons eu du vent light avec peu de vagues, du vent fort avec des vagues, 3 mètres de swell dans 15 nœuds d’air, puis 3 jours sans rien. Mais, les prévisions sont assez optimistes pour la suite.

 

 

Introduction

 

Essaouira, Mogador en français, est une des plus belles villes portuaires du Maroc. Elle est située sur la côte Atlantique et compte environ 70 000 habitants, et 500 000 si l’on tient compte de la province portant le même nom.

 

Moulay se trouve à 25kms au nord d'Essaouira. Avec une petite plage de sable, le vent side shore tribord souffle encore plus que dans la baie d’Essaouira. Les vagues cassent sur une dalle, idéales pour le surf.

 

En mai, un pull pour le soir est nécessaire et sur l’eau la combinaison 3/2 manches courtes est suffisante.

 

 

Le voyage

 

(Nous avons déjà longuement évoqué le sujet dans le report des années précédentes concernant le Maroc : http://www.windmag.com/actu-trip-maroc-pratique-moulay-avril-alix-robert-partie-1 ou http://www.onlytime.fr/article/maroc-moulay-essaouira-windsurf-trip-avril-2015-par-alix-robert/50).

 

En complément, pour cette destination, plusieurs possibilités :

  • En avion :
    • Arrivée à Marrakech ou Agadir, puis 3h de taxi pour rejoindre Essaouira (70 euros le trajet).
    • Arrivée à Essaouira,
      • par Transavia, Paris (Orly) / Essaouira. Vol direct Lundi / Mercredi / Vendredi.
      • par Ryanair, jusqu’à l’année dernière, il y avait un Marseille / Essaouira, tous les jeudis. Mais depuis cette année, c’est terminé. Vraiment dommage !!!

 

Ainsi de Paris, il est toujours aussi rapide et pratique de venir sur le spot de Moulay. De l’aéroport d’Essaouira, il faut 40 minutes de taxi (30 euros).

 

A savoir :

- En raison des événements politiques actuels, le prix des billets pour le Maroc est devenu vraiment accessible. En m’y prenant à l’avance, mon billet m’a coûté environ 130 euros. Avec deux boardbags et un sac, le budget total fut de 370 euros.

Pour finir, sans bagages, et pour ma famille complète (ma femme et mes deux enfants), cela m’a coûté 500 euros pour l’ensemble des billets d’avion.

 

- D’autre part, même avec des boardbags, on trouve facilement des taxis aux aéroports Marocains. Ils sont généralement équipés pour prendre du matos sur leur toit et ont souvent des sangles.

 

  • Vous avez aussi la possibilité de venir en voiture, mais beaucoup plus long.

 

 

 

Arrivé sur place, vos vacances au rythme du soleil, des vagues, et de l’ambiance marocaine commenceront…

 

 

L’hébergement

 

La grosse nouveauté au niveau du village de Moulay est la « route ». Jusqu’à ces derniers temps, cette route était goudronnée de la route côtière jusqu’à l’entrée du village. Aujourd’hui, le chemin principal du village est entièrement goudronné. C’est vraiment un plus au niveau de la propreté et des déplacements. De plus, elle est parfaitement éclairée la nuit et c’est non négligeable pour les retours nocturnes. Certains disent que la lumière empêche de voir les étoiles…

D’autre part, jusqu’à maintenant, il y avait un énorme container au bout de la plage pour nos poubelles. Mais, hélas, il n’était jamais vidé. Au final, les déchets débordaient et se répandaient sur la plage.

Aujourd’hui, un système de ramassage a été mis en place avec des poubelles de rue de 700litres à 4 roues, tout le long du village.

 

 

 

Au niveau de l’hébergement, il existe plusieurs possibilités de logement :

(N’hésitez pas à consulter la page, http://www.windmag.com/actu-trip-maroc-pratique-moulay-avril-alix-robert-partie-1 ou http://www.onlytime.fr/article/maroc-moulay-essaouira-windsurf-trip-avril-2015-par-alix-robert/50).

 

  • A Moulay, chez l’habitant. A vous de choisir la maison qui vous convient le mieux. Vous louez généralement à la chambre. Je le répète encore mais d’années en années le confort ne cesse de s’améliorer. Aujourd’hui, toilettes, douches chaudes, cuisine et frigo sont vraiment devenus des standards. Pour ma part, lors de mon célibat, je dormais chez Saïd, heureux comme un Pape !!! Mais, pour l’arrivée de ma femme et de mes enfants, nous changeons pour un logement plus adapté à la vie familiale. J’ai trouvé une magnifique maison, proche du spot appartenant à Jacques, un français.

 

Quelques adresses à retenir :

  • Le centre de Bruno ERBANI (http://www.magicfunafrika.com), au top, dispose de douches, de sanitaires, d’une terrasse ombragée, d’un restaurant et quelques chambres de charmes où dormir, à l’étage (environ 150 dirhams, la nuit).

 

  • A côté, Boujmaa GUILLOUL (http://www.boujxsports.com) offre la possibilité de se loger sur place dans sa maison (en face de la mer).

 

 

 

  • Asmaë et Yves, quant à eux, louent des chambres au cœur du village de Moulay dans un cadre franco-marocain, tout confort, à leur image, De plus, la cuisine est excellente. www.tatanga.fr

 

 

 

(Pour les deux clubs cités, nous y reviendrons dans le report suivant où il sera question du windsurf).

 

A savoir :

Avec le temps, Bruno connaît tout le monde. En cas de souci au niveau de votre logement, il pourra  toujours vous orienter vers le produit qui vous conviendra le mieux.

 

 

-     A Essaouira, en location d’appartement. Les meilleurs plans sont souvent proposés par les jeunes qui agitent des clés à l’entrée de la ville. Arrêtez-vous et négociez. Vous pouvez avoir de bonnes surprises.

 

 

  • En camping-car sur la plage...

 

 

 

Le séjour touche bientôt à sa fin. Les conditions sont revenues. Après quelques jours de pétole, nous avons eu du vent fort et même très fort… Vraiment de quoi s’amuser et se faire plaisir. Ma femme est arrivée avec les enfants depuis une petite semaine et nous avons emménagé dans la magnifique et confortable maison de Jacques, idéale pour nous 4. Nous sommes vraiment bien et tranquilles en famille.

 

 

 

Le windsurf

 

Revenons à notre passion, le Windsurf…

Je vous invite à consulter la page suivante :

http://www.windmag.com/actu-trip-maroc-pratique-moulay-avril-alix-robert-partie-2 ou http://www.onlytime.fr/article/maroc-moulay-essaouira-windsurf-trip-avril-2015-par-alix-robert/50

 

Le spot de Moulay, ainsi que les autres spots, n’ont évidemment pas changé… Toujours au top avec sa vague (proche du bord) qui déroule jusqu’à dans la baie. Le spot des dunes, fabuleux avec ses vagues pêchues et parfaites pour la satellisation et les aerials en surf, est un excellent spot de repli lorsque Moulay est saturé par le monde, (évidemment rare en avril / mai où nous sommes qu’une vingtaine à l’eau en même temps au maximum).

Il y a aussi quelques kites (2 ou 3 sur l’eau de temps à autre) mais la cohabitation se passe toujours au mieux durant cette période de l’année.

 

Louer du matos sur place

2 options sur Moulay s’offrent à vous :

  • Le centre de Bruno ERBANI (http://www.magicfunafrika.com), possède tout le matos Fanatic / North pour le windsurf, le surf et le SUP. Il possède plus de 30 boards et plus de 64 gréements. Un lieu incontournable sur Moulay avec son snack à l’étage.

 

  • A quelques mètres de là, Boujmaa GUILLOUL a donc monté son club l’année dernière, BoujXsports (http://www.boujxsports.com), tout en Severne / Starboard de l’année. Il tourne aujourd’hui à plein régime, et l’équipe est parfaitement en place. Il propose du windsurf, du surf, du SUP et du kite. Le club possède aussi un 4*4 afin de pouvoir se déplacer suivant les conditions. Une ambiance cool et détendue.
  •  

 

 

 

Pas de surveillance (pas de rescue en cas de problème), pas de cours ni coaching prévu directement par les clubs. Néanmoins, Bruno fournit régulièrement le matériel pour des clinics organisées par des tour-operateurs et Boujmaa propose ses services à certaines dates. (Il est donc nécessaire pour aller à Moulay de maîtriser au minimum le water-star dans les vagues).

 

 

A savoir :

Comme déjà dit, en mai, encore plus qu’en avril, les conditions au niveau du vent sont fiables mais moins fortes qu’en été. En revanche, vous avez plus de chance de toucher des vagues.

Et lorsque ça rentre, c’est vraiment top !

Pour ma part (90 kg), je navigue, essentiellement, en 5m² et 95/102 litres. (Je ne sors la 4.5m² et la 5.8m² que très rarement).

 

Etre sur l’un des meilleurs spots du monde, à une dizaine de copains sur l’eau durant une magnifique journée, que demander de plus…?

N’oubliez pas la session du soir. Souvent, on navigue « trop » dans la journée et lorsqu’arrive la fin de journée, nous sommes cuits. Plusieurs fois encore, les sessions du soir, juste avant le coucher du soleil, furent magiques. Le vent tourne légèrement off, moins fort, le soleil est plus bas et moins agressif, les vagues s’organisent, moins de monde à l’eau… Enfin bref, pensez-y, soignez patients, en levant le pied dans la journée.

 

 

Conseil :

Evitez les navigations à marée vraiment basse. Il n’y a pas d’eau dans la vague et cela devient vite dangereux pour votre matos et pour vous-même. Autrement, remontez sur la vague devant le Marabout. Pour l’entrée et la sortie de l’eau au milieu des cailloux, alignez-vous avec la marque bleue sur les rochers de la plage et finissez en bodydrag.

A marée haute, lors d’un gros swell, il est possible de finir dans les rochers en cas de chute. Attention !

 

 

Au niveau de la casse et de la réparation du matos :

Orientez-vous vers Bruno ou Boujmaa. Ils vous trouveront toujours une solution pour réparer ou pour vous dépanner.

 

 

Les riders

Je suis arrivé sur la fin de AWT, le circuit américain où certains marocains en ont profité pour s’illustrer…

D’une manière générale et ayant l’un des meilleurs spots du monde à leur pied, le niveau marocain est vraiment impressionnant, avec comme fer de lance : Boujmaa GUILLOUL.

Hélas, par la force des choses, beaucoup de jeunes locaux sont partis, souvent pour des raisons professionnelles, travailler à Essaouira, à Dakhla, en Espagne ou encore en France.

Néanmoins, Momo, Sofiane… restent de vrais « déchiratores ».

 

 

 

La « vie » à Moulay

(http://www.windmag.com/actu-trip-maroc-pratique-moulay-avril-alix-robert-partie-3 ou http://www.onlytime.fr/article/maroc-moulay-essaouira-windsurf-trip-avril-2015-par-alix-robert/50)

 

 

Une superbe ambiance, relaxe et détendue… L’accueil des Marocains est toujours aussi chaleureux.

 

Pour la première fois, nous nous sommes retrouvés en famille sur cette destination. Ma femme était plutôt anxieuse pour les enfants. (Pour rappel, ils ont 5 et 6 ans). Elle était venue, il y a dix ans où les conditions de vie étaient beaucoup plus spartiates.

A leur arrivée, les kids reprirent très vite leurs habitudes en surf. Après quelques recommandations sanitaires (les chiens, l’eau non potable, ne pas marcher nu-pieds…), ils se sont parfaitement adaptés à la vie au village. Et tout se passa pour le mieux… Ballades en ânes, visite de l’école de Moulay, baignades dans les vagues, petit déjeuner sur la terrasse avec vue sur la mer, rigolades avec les petits marocains et découverte des lieux, furent leur quotidien. Néanmoins, les activités « plage » avec des jeunes enfants sont vite limitées lorsque les conditions deviennent extrêmes (au niveau du vent et des vagues).