OnlyTime
île Maurice 2017

< Retour

 

Après 3 années de suite à Tenerife, pour les vacances en famille de l’été, nous avions envie d’une autre destination. On a longuement hésité. Maui (que nous connaissons bien) ou Mauritius ? Notre choix se porta sur cette île de l’océan indien suite à de nombreux conseils et avis motivants. Envie de découvrir un nouveau lieu. Allez, partis pour Maurice… !!!

 

 

Déjà, plus de trois semaines sur place où la vie semble magnifique et tranquille. Les paysages sont extraordinaires et variés. Pour le windsurf, les conditions sont plutôt bonnes. Du vent presque tous les jours (avec, hélas, de la pluie), et beaucoup de vagues. Toute la famille adore !

Introduction

 

Petite île, colonisée par les Français de 1715 à 1810, et située au cœur de l'Océan Indien entre La Réunion à l’Ouest, et l’île Rodrigues à l’Est, l'île Maurice a bien des raisons de nous séduire.

 

Moris en créole, (autrefois l’Isle de France, Mauritius en anglais), est l’île principale de la République de Maurice. Elle est située dans le Sud-Ouest de l'océan Indien, au cœur de l’archipel des Mascareignes. Elle couvre une superficie de 1865 km2, et mesure dans ses plus grandes dimensions 65 km de longueur et 45 km de largeur. Le point le plus haut est le Piton de la Petite Rivière Noire qui culmine à 828 mètres. Ses plaines côtières et son plateau central ont permis pendant longtemps la culture de la canne à sucre et du thé.

 

La capitale de la République de Maurice est Port-Louis. On y parle le créole mauricien, mais aussi très bien le français, et l'anglais.

La population s’élève à un peu plus d’un million d'habitants et comporte plusieurs communautés (Mauriciens (68%), créole noir/malgache ou métisse (27%),  mulâtres, « blancs de l’Ile Maurice », et Sino-Mauriciens). La religion est en majorité hindoue et chrétienne.

 

Relativement doux toute l'année, le climat connaît deux saisons inversées par rapport aux nôtres :

  • L'été austral, de novembre à avril, chaud et humide avec une mer tiède et des températures oscillant entre 27°C et 33°C.
  • L'hiver austral, de mai à octobre, plus sec, durant lequel les températures moyennes affichent de 17°C à 25°C.

La température de l'eau est comprise entre 21°C en août et 27°C en mars.

 

 

 

 

Les conditions de vent, (20/25 nœuds d’Est à Sud-Est) pour la pratique du kite ou du windsurf, sont idéales de mai à octobre. L’alizé soutenu, et chaud, permet la pratique pour tous niveaux allant du spot de flat pour débutants au spot de vagues pour confirmés. Le plus connu étant certainement celui du Morne.

 

Les voiles utilisées vont de 4,5 à 5,8 m².

Lycras et short peuvent faire l’affaire pour les navs. Pour les frileux, un shorty est le bienvenu. Une paire de gants de navigation ainsi que de la crème solaire apparaissent fort utiles. N’oubliez pas vos chaussons, vos masques et tubas ainsi que vos chaussures de randonnées… !!!!.

 

Le voyage

 

Pour se rendre sur l’île Maurice (Aéroport international de Seewoosagur Ramgoolam (MRU)), plusieurs compagnies s’y posent : Air France, Air Austral, Corsair, Air Seychelles… Emirates est bien placé au niveau des prix. Attention, beaucoup de vols se disent direct au départ de Paris mais font en réalité une escale à la Réunion. Environ 13 heures de vols au minimum. Regardez bien lors de l’achat de vos billets, sur le site de la compagnie opérante, la possibilité de voyager avec des boardbags.

Comptez en moyenne 1000 euros par billet. Prenez-y-vous à l’avance, car les différences peuvent être énormes par rapport à un achat de dernière minute.

Au niveau des sacs, ne dépassez pas les 32 kg. Faites votre checking et le paiement de votre boardbag sur le site internet de la compagnie, avant votre départ.

 

Pour toute la petite famille, nous avions pris les billets avec Corsair tout début novembre afin d’avoir les meilleurs tarifs. Un sac ou boardbag de 23kg était compris avec chaque billet.

Aucun souci pour le checking, service impeccable à bord malgré un vol archi plein. Les problèmes commencèrent à l’arrivée à la Réunion. Une demi-heure de retard annoncée, 1 heure puis 2 heures. L’avion eu un souci technique. Obligés de débarquer et de passer une nuit à l’hôtel à Saint-Denis. (Pas vraiment pratique avec des boardbags !).

Nous ne repartirons que le lendemain matin. Arrivée sur Maurice avec 26 heures de retard après un voyage de 40 heures. Dur !

 

A savoir :

Avec ce transporteur, le sac ou bagage de 23kg supplémentaire étant facturé 75 euros, et 10 euros le kilo supplémentaire, il est donc plus intéressant de prendre 2 boardbags de 23kg plutôt qu’un seul de 32kg.

 

A l’arrivée sur l’île, Mervyn, qui nous a loué la villa et la voiture, était venu nous chercher. Nous étions bien contents car fatigués du voyage et un peu perdus dans ce nouveau lieu… Pour la Gaulette, le trajet fut confortable dans un Mitsubishi L200 en parfait état. (D’ailleurs, ce fut notre voiture louée durant notre séjour). D’une manière générale, votre loueur de maison/voiture vient vous chercher à l’aéroport.

 

Autrement, le prix du transfert varie aux alentours de 1500 Roupies (monnaie mauricienne), soit 40 euros le trajet.

Voici les coordonnées de taxis sérieux et fiable :

  • Sam Taxi & Tours Ltd. 47 Morc Bismic, Rond Point Mangue, Flic-En-Flac, 1905-04

Tel: 57598806, Tel: 57235022, Tel: 59512938. Email: sam@taxiamaurice.com | samtours3@gmail.com | samtaxi@yahoo.com. Web: www.taxiamaurice.com.

  • Saint Regis Taxi Service, Vashill au 57350869 ou 57915865.

Arrivés sur place, c’est le paradis. Soleil, eau turquoise, cocotiers, plages de rêve, paysages grandioses… !!!

 

Nous sommes donc bien installés à la Gaulette sur l’île Maurice. La villa de Mervyn est vraiment top et presque trop grande pour nous 4. Chaque garçon a sa chambre avec un lit double et partage une salle de bain. Ils n’arrêtent pas de faire des plongeons dans la piscine.

Les journées sont bien rythmées : le matin, tranquille à la maison au bord de la piscine, ballades sur l’île, ou sessions de surf et l’après-midi, plage au Morne et windsurf. Le soir, repas au bord de la piscine ou à l’extérieur. Vraiment pas le temps de s’ennuyer.

 

Au niveau des nav, pratiquement tous les jours, il y a de superbes conditions. Un vrai bonheur sur cette magnifique vague du Morne dans une eau bleue turquoise.

 

Nous sommes à 2’ en voiture du centre de la Gaulette et 10’ du spot du Morne.

Toute la famille s’y plait bien.

 

 

 

 

 

L’hébergement

 

Au niveau de l’hébergement, il existe de très nombreux choix. Beaucoup de mauriciens ont flairé le bon plan rentable de la location. Pour nous, windsurfeurs, pour être proche des spots, des activités et visites, il faut mieux être basé au village de la Gaulette (paisible village de pêcheurs, tranquille et authentique, au Nord du Morne Brabant, l’ensemble des maisons se situant à flanc de colline avec une magnifique vue sur la mer), Rivière Noire ou Tamarin.

 

Cherchez du côté de www.airbnb.fr; www.abritel.fr, www.homlidays.com, www.papvacances.fr, www.iha.fr, vous pourrez trouver de bonnes choses. Beaucoup de locations se font sous cette forme sur l’île.

 

Comptez entre 500 et 1000 euros la semaine pour le logement. La location de la voiture est souvent proposée avec la maison.

 

Afin de vous aiguiller, voici quelques agences immobilières sérieusement qui pourront aussi vous aider :

www.villasmaurice.mu, www.oazure.com, www.locations-ile-maurice.com.

Tom Harman propose une multitude de services sur son site www.si-on.com. A voir aussi le site www.ropsen.net.

 

 

Au niveau des hôtels :

De grands complexes sont en bordure de mer au Morne. Si votre budget est extensible, vous aurez l’embarras du choix :

 

Le budget commence à 200 euros, la nuit.

Il faut avoir les moyens financiers et aimer ce type de vacances.

 

Les bons plans :

  • Nous avions réservé une villa à Mervyn (anjenyv@ymail.com ou www.airbnb.com), connu suite au hasard d’une rencontre. Nous n’avons vraiment pas été déçus. 3 chambres, 2 salles de bain, piscine, Wifi…
  • Maison Papaye (www.maisonpapaye.com), chambres à louer parfaites pour couple ou célibataire dans une magnifique maison avec piscine.
  • Villa Nuvev (sur www.airbnb.com ou +230 5782 5378).

 

  • Kite Vic (Kites Villas, +230 549 79504, vik108@orange.mu, www.kitesvillas.com).
  • Rusty Pelican, maison pleine de charme à découvrir, Excellent Bed and Breakfasts. www.rusty-pelican.com.
  • Les studios Pik Pik, économiques et dans un style créole situés au pied de la colline du Morne, sont construits face à la mer. 8 appartements simples, fonctionnels et agréables pouvant accueillir 2 à 3 personnes. Situés à 3 km du centre ION Club et du village de la Gaulette, ils disposent d’une piscine et d’un tennis au cœur d’un beau jardin. (www.pikpik.fr).
  • Marlin Creek Résidence à Rivière Noire. Chambres spacieuses avec vue sur un magnifique jardin. Accueil excellent. speleca@yahoo.fr, www.marlin-creek.com, +230 5491 9727.

 

 

 

 

Comme déjà dit, la location de la voiture est souvent proposée avec la maison. Le pack maison + voiture est évidemment bien plus intéressant que de les prendre séparément.

Seule, comptez entre 20 et 35 euros par jour pour une voiture sûre.

 

Conseil :

Louer un véhicule est indispensable afin de pouvoir se balader sur l’île. De plus, si vous en avez l’opportunité, optez pour un pick-up. C’est bien plus pratique et confortable.

 

 

Voici, des contacts de loueurs de voitures :

www.si-on.com et www.ropsen.net.

A voir aussi à l’aéroport chez un grand loueur international. Les voitures sont sûres, et consomment peu. Regardez sur le site Carigami (www.carigami.fr). Sérieux et sans surprise, tout est clair.

 

A savoir :

On roule à gauche, mais la plupart du temps, on roule au milieu car les bas-côtés sont encombrés d'animaux, piétons, etc... De plus, il n'y a pas de trottoir le long des routes. Les voitures circulent très vite, bien que la limite de vitesse soit de 60 km/h en ville et de 90 km/h sur les routes. Attention, elles ne s'arrêtent pas pour laisser passer les piétons. Il faut se méfier également des bus, qui « foncent » et qui n'hésitent pas à doubler.

Pour survivre, rouler à la même vitesse que les autres, ne pas hésiter à klaxonner et à faire des appels de phare. Et puis, attendez-vous à tout ! (Je vous déconseille l’utilisation de vélos).

Le prix de l’essence est grosso-modo identique à celui en France.

 

Pour finir, il est impossible de camper. Je n’ai pas vu de camping.

 

Quelques news de Maurice : tout va pour le mieux. Toujours du vent, nous avons eu un bon gros swell ces derniers jours. Trop gros !

Au niveau de la maison, nous avons pris nos petites habitudes. Nous sommes comme chez nous.

 

Repos, planche, plongées, ballades, surf et soirées en famille… Le bonheur ! Les journées passent si vite !

 

 

 

 

Le windsurf

 

Revenons à notre passion, le Windsurf…

 

La meilleure saison est l’hiver austral (de mai à octobre) : vous êtes quasiment assuré d’avoir du vent tous les jours.

 

Les spots sont situés à la pointe Sud-Ouest de l’île. Ils offrent des conditions de vent Est / Sud-Est océaniques renforcés localement par le gros rocher du Morne Brabant (560 mètres). A ses pieds, le vent side-shore bâbord varie de 4 à 6 beauforts environ 280 jours par an (tous les jours durant l’hiver austral). Le swell est raisonnable (0,5 à 3 mètres) sauf de juin à septembre, période pendant laquelle les vagues peuvent atteindre 4 à 5 mètres (ou plus !). Devant le centre ION Club, l’intérieur du lagon d’environ 600 mètres sur 300 mètres est idéal pour les débutants et les amoureux de freeride. On a de l’eau plus ou moins jusqu’à la taille selon les marées.

 

Au niveau des vagues :

  • Les débutants opteront pour "Little Reef", parfait pour commencer le wave-riding et proche de la plage.
  • Manawa, sur le reef extérieur à 2 km de la plage, est conseillé aux plus expérimentés. La vague est parfois grosse mais pas trop rapide. Ainsi, elle autorise quelques erreurs de placement. La profondeur est suffisante en cas de « wipe out ». Il n'est donc pas nécessaire d'être un expert.
  • One Eye est le spot radical, plutôt pour les experts. La vague est creuse, puissante et déroule en suivant le reef. A la moindre erreur, vous passez sur le reef sans autre alternative, avec seulement 30 cm d'eau à marée haute. (A savoir : Le dimanche, le spot est réservé aux surfeurs locaux).
  • Lorsque la houle est trop forte, il est impossible de sortir hors du lagon. Il devient alors parfait pour jumper.

 

Pourquoi cette vague s’appelle One Eye ?

  • Lorsque nous regardons le Morne, avec un peu d’imagination, nous pouvons apercevoir, dans la roche, une forme d’œil.
  • Autre version, il y a de nombreuses années, pour accéder à la plage et à cette vague, les surfeurs devaient passer par le terrain d’un propriétaire peu commode et qui n’avait qu’un œil.

 

Il y a assez de place pour tout le monde. Même en pleine saison, vous pourrez toujours naviguer. Les spots ne saturent pas.

En résumé, il y en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux permettant la pratique du windsurf dans un cadre magnifique.

 

 

Au niveau du matériel : de 4.5m² à 5.8m² pour les gros gabarits, et de 4.2m² à 5.4m² pour les petits gabarits. Pour la planche, il faut avoir assez de volume pour flotter et une board bien radicale pour attaquer One Eye. (En effet, vous remontez souvent au pic sans être au planning puis ensuite, vous descendez dans la vague, down the line, full speed !). Prévoyez mâts et ailerons de rechange.

 

A savoir :

  • Choisissez vos navigations en fonction de la marée (surtout sur le spot de One Eye). Evitez les marées trop basses sous peine des rester planté sur le reef. Et vous risquez de vous faire mal !
  • Encore sur One Eye, lorsque vous découvrez la vague, soyez vigilant dans les surfs : les patates de corail ne sont jamais très loin. Certaines apparaissent à fleur d'eau dans le creux de la vague.
  • Munissez-vous de chaussons puisque le corail y est fortement présent. Ce n’est pas indispensable mais vivement conseillé.
  • On peut naviguer à partir de 10h00 du matin, le vent est souvent déjà installé. Il fait nuit aux alentours 18h00.
  • A prendre en compte aussi l’orientation de la houle. Ça fonctionne au mieux par Sud.
  • Gros nuages noires = il faut rentrer ! Le vent peut tomber en quelques minutes et ne jamais se relever. (De même, en cas de pluie).

 

 

Pour cette destination, il est indispensable d’avoir un véhicule, et de préférence un pick-up bien plus pratique pour le matériel.

 

 

 

 

Louer du matos sur place

 

A cause de la notoriété croissante du kite sur l’île, le windsurf peine à s’implanter. C’est pourquoi, on trouve très peu d’écoles spécialisées dans la planche à voile. Toutefois, la majorité des hôtels de luxe mettent des planches à la disposition de leurs clients et proposent des cours.

 

Le club incontournable est l’ION Club Mauritius (www.ion-club.net), située au Morne et un deuxième à l’Anse de la Raie au Nord. Celui du Morne est placé sur la plage de l’hôtel RIU. Ouvert de 9 h à 17 h, il dispose de 3 bateaux de sécurité et est équipé d’environ 80 flotteurs Fanatic, et des voiles North de 3.6 à 7m² de l’année. De plus, il a à disposition une trentaine de boards et d’ailes North Kiteboarding (5 à 16m), et bien évidemment des SUP et des surfs. Locations et stages dispensés par des moniteurs compétents parlant plusieurs langues (anglais, français, allemand, espagnol, créole, italien, et russes). Il propose aussi le stockage de votre matos perso de novembre à juin pour 95 euros la semaine (et 150 euros, deux semaines) avec la sécurité, (c’est-à-dire, qu’ils viennent vous chercher en cas de problèmes).

 

Il y a aussi le Pryde Club (www.prydeclub.com, +230 5989 1060), petit mais très sympa. Il a l’inconvénient d’être moins bien situé.

 

A savoir :

En cas de souci au large, de nombreux bateaux privés assurent la sécurité. Comptez plus ou moins 200 euros, suivant la couleur du drapeau (vert / jaune / rouge), le secours pour revenir à terre avec votre matériel.

 

Pour la météo, voici les liens des prévisions de vent sur les spots :

https://www.windguru.cz/118

https://fr.windfinder.com/forecast/le_morne_mauritius

Pour les marées :

http://fr.surf-forecast.com/breaks/Le-Morne/tides/latest

 

Lorsque WindGuru annonce plus de 1.5 m de swell, les conditions deviennent souvent « costauds ».

 

 

Au niveau de la casse et de la réparation :

Oui, il y a de la casse et surtout à One Eye. (Sur les autres spots, avec de la vigilance, on peut éviter de détruire trop de matériel).

Pour les réparations :

  • La Gaulette Sails Repairs, aussi bien pour les voiles que pour les boards. Vishal au +230 5776 6412, kiterps@gmail.com.
  • Allan Sails / Recikite Shop, La Gaulette, +230 5758 7454, recikite@gmail.com (www.facebook.com/Recikiteschool). Spécialisé dans la réparation des voiles.
  • Il y a aussi un excellent réparateur de planche à Tamarin près du spot de surf.

 

D’autre part, à la Gaulette, les nombreux surfshops ont un peu de matos de windsurf en occasion ou en neuf. Ils sont plutôt bien fournis en kite ou en surf mais assez peu en windsurf.

 

 

 

 

 

Les riders

 

Je n’ai pas repairé de riders locaux. Mais d’une manière générale, ceux qui attaquent dans les vagues, et notamment celles de One Eye, ne sont pas mauvais.

 

 

Bon Plan :

Le reef et donc les vagues étant loin de la plage, il est difficile de faire de belles photos d’action. Pour les amateurs, n’hésitez pas à vous faire amener par les bateaux du bord de plage sur un des spots (munis de votre matériel photo). Le prix est d’environ 50 euros l’heure. Un peu cher mais vous prendrez des photos inoubliables.

 

Qu’en est-il des requins à l’île Maurice ? Personne ne m’a parlé de problème. Apparemment, ces derniers mesurent rarement plus d’un mètre cinquante de long et se font si rares qu’on n’en voit jamais ! Bref, en respectant les consignes de sécurité, vous ne craignez rien !

 

Et que dires au niveau des news ? On s’éclate dans ce petit coin de paradis ! On n’arrête pas, tout en se reposant. Vraiment top ! Hélas, nous arrivons à la fin du séjour. Il faut rentrer !

 

 

 

 

La « vie » sur l’île Maurice

 

Grace à la multiplicité culturelle due à son histoire, le Mauricien a développé une tolérance envers l’autre. Le sourire et la simplicité de cette population peuvent déstabiliser. L’accueil chaleureux et la courtoisie sont de mise.

Ils sont d'une gentillesse légendaire tout comme la cuisine issue de ce mélange : colorée et diversifiée. D’origines indienne, chinoise, arabe, créole et européenne, elle est généralement épicée : un mélange des saveurs entre tradition et héritage culturel.

Une grande variété de fruits est disponible sur l’île : les litchis (de novembre à janvier), les mangues (à partir de septembre), les goyaves (avril et mai), les ananas et les bananes tout au long de l’année.

 

 

Nombreuses sont les possibilités d’occupation :

  • Port-Louis (la capitale), ville coloniale parfaite pour le shopping avec des centres commerciaux sur le Front de mer du Caudan. A voir aussi Le Marché Central, le Champ de Mars (champ de courses), et le Chinatown.
  • Découvrez les Jardins de Pamplemousses au Nord-Ouest, l'un des plus beaux jardins du monde. 37 hectares de jardin botanique tropical composé d’espèces originaires des 4 coins du monde. C’est l’excursion la plus connue à Maurice.
  • La biscuiterie de Manioc (www.biscuitmanioc.com), à Ville Noire (Mahébourg). Fabrication artisanale et très appliquée de biscuits à base de manioc.
  • L’église du Cap Malheureux, au toit rouge devant la baie, à 10 minutes de Grand Baie. Un véritable paysage de carte postale et une vue imprenable sur le Coin de Mire, un îlot à quelques kilomètres au Nord de l'île.
  • Le parc Casela, (www.caselpark.com), à l'Ouest de l'île, à 5 kilomètres de la Gaulette. 14 hectares d’une flore et d’une faune impressionnantes. La découverte du lieu se fait de façon originale, grâce à de nombreuses activités. Top !
  • Une excursion en bateau à l’île aux Cerfs. Une vraie journée de rêve sur une île paradisiaque et plongée avec masque et tuba dans les eaux du lagon.
  • Une excursion à l'île aux Bénitiers. Visite de l’île et baignade. Inoubliable mais souvent surpeuplée du fait du succès.
  • Le Vanille Crocodile Parc, (www.lavanille-reserve.com). Parc idyllique et pittoresque sur 3,5 hectares de végétation tropicale. Plus de 1000 tortues ainsi que 2000 crocodiles du Nil, des singes, des iguanes, des chauves-souris, des cerfs, des geckos, des anguilles, des sangliers, des balades à dos de poney, etc… Super pour les enfants !
  • Les Rochester Falls. A 4 km de Souillac (pas très loin de la plage de Gris-Gris et de la Roche Qui Pleure), petite chute d’eau de 10 m de haut qui dégringole au fond d'un cirque. Assez difficile d’accès, à travers les champs de canne à sucre.
  • Les chutes d’eau et la terre aux 7 couleurs de Chamarel. Alimentée par les rivières St Denis et Viande Salée, le haut de la cascade se situe à une altitude de 700 m dans le parc national des Gorges de la Rivière Noire (Black River Gorges National Park) au Sud-Est de l'île. Elle mesure 100 m de haut environ. On la nomme également Alexandra Falls. Possibilité de s’y baigner et d’un parcours aventure en tyroliennes. Changement de décor et d’ambiance assuré. Attention, aux singes chapardeurs !
  • Visite de l’usine de thé de Bois Chéri, dans le Sud de l’île. (Plantations de thé ainsi qu’un musée).
  • Une excursion à l’île aux Aigrettes. Ilot calcaire où se cachent de nombreuses espèces endémiques de la faune et de la flore protégées par la Mauritian Wildlife Foundation. 25 hectares, à visiter après une courte traversée depuis la magnifique Baie de Mahébourg (Pointe Jérôme).

 

 

Les garçons n’attendaient qu’une chose : faire du surf ! Tout se passe dans la Baie de Tamarin, où il existe une école (www.hotel-tamarin.com). Entre 10 et 20 euros l’heure de location suivant le matériel (body, surf, SUP). Le spot est vraiment idéal et accessible (notamment pour les enfants). Evitez d’aller sur la vague au large à gauche de la plage. C’est pour les locaux !

A savoir, pour des locations de longue durée (une journée ou plus…), Tou Korek Surf Shop (+230 451 6018, toukorek2@internet.mu) et le shop d’Henri GRIM, Kite Spirit, (F-ONE, +230 5975 4464, www.kitespiritshop.com) à la Gaulette, sont vraiment bien fournis.

 

Pour la plongée, c’est fou ! La multitude et la diversité des sites plairont à l’ensemble des plongeurs (bouteilles et tubas). Avec de la chance, vous pourrez (contrairement à nous !) peut-être apercevoir des baleines à bosse, entre juillet et octobre. Une école sérieuse : Tamarin Ocean Pro Diving, www.tamarinoceanpro.com.

 

 

Vous pouvez aussi :

  • Faire du wakeboard et des bouées. Renseignez-vous auprès des bateaux en bord de plage, ou Justice Tateea (+230 5760 1336, justicetateea@yahoo.com). Environ 15 euros les 15 minutes.
  • Vous inscrire au club de gym à la Gaulette, près du terrain de football. Bradley Jean Pierre vous accueille en tant que coach de 06h00 à 21h00. (+230 5947 8639, bradersjp@hotmail.com). Des séances en groupe sont aussi prévues pour les enfants le mercredi et le samedi.
  • Louer des VTT, et, bien évidemment, vous initier au kite.
  •  

 

 

 

A faire :

  • Le Sega est une danse traditionnelle. Il demeure l’emblème parmi toutes ces différentes affluences qui représentent la population mosaïque de l’île. D’inspiration africaine, cette danse exprime à l’origine la douleur mais aussi la sensualité. Les mardis à l’hôtel Tamarin (www.hotel-tamarin.com), il est possible de gouter à ce folklore, en admirant les grandes jupes colorées tournoyées au rythme des tambours.
  • La bibliothèque de la Gaulette, sur la rue principale. Excellent accueil. Un grand choix à votre disposition aussi bien pour enfants que pour adultes. En échange, si vous avez d’anciens livres, pensez à leurs laisser…
  • Le marché de Flacq, au centre-Nord de l’île. Quelques touristes mais surtout beaucoup de locaux qui viennent remplir leurs paniers de tomates, de choux, de coriandre, de courges…

 

 

Après la journée de windsurf

Vous trouverez toujours des marchands de fruits ambulants sur la plage. Déguster un lait de coco bien frais ou encore une salade de fruits. Un vrai régal !

 

A savoir :

Le midi, les food-trucks proposent sur les spots du Morne de la nourriture excellentes (salades, pates, plats mauriciens, panini, boissons, glaces…). Environ 150 roupies (3 ou 4 euros) la portion. C’est bon et moins cher que le supermarché !

 

Pour boire un verre à l’heure de l’apéritif

Le « Sundowner » est l’une des plus délicieuses traditions Mauriciennes ! (Le soleil se couche relativement tôt à Maurice : entre 17h30 en juin, et 19h en décembre). Ainsi, les Mauriciens pratiquent le « Sundowner » : petit nom donné à une boisson, souvent un cocktail local à base de rhum, pris au moment du coucher du soleil.

Cette « excuse » permet de prolonger les journées de plage et ainsi d’admirer le coucher de soleil en sirotant un verre.

 

D’autre part, essayez la bière locale "Phoenix" !

 

 

 

 

 

Pour le repas

Il existe de nombreux restaurants. Ils sont très bons et variés, (environ une vingtaine d’euros par personne). On y mange vers 19h00 / 20h00.

 

Voici quelques adresses :

  • Ocean Vagabond, dans la rue principale (route Royale) de la Gaulette, +230 451 5910. Le restaurant de la glisse : vidéos projetées sur grand écran. Bonne ambiance.
  • Enso, dans le petit centre commercial de la Gaulette. Très bonne cuisine, Happy hour de 17h00 à 18h00. Vue imprenable sur le coucher du soleil. (www.facebook.com/enso.LaGaulette).
  • Kozy Garden (Tutti Frutti) à Rivière Noire. Un cadre magnifique pour une cuisine raffinée. +230 483 8252, kozygarden@hotmail.com, www.facebook.com/KozyGarden.

Le service est toujours compris dans le prix. Le pourboire reste à la discrétion du client. D’une manière générale, le coût de la vie est assez bon marché pour nous, Européens. (Plat 500 Rs = 12 Euros, Pizza 200 Rs = 5 Euros, Cocktail sans alcool 80 Rs = 2 Euros).

 

Si vous désirez sortir le soir, il y a souvent la fête dans les hôtels en bords de plage ou Port-Louis est assez bien animée (45 minutes de voiture).

 

 

 

 

D’autres infos pratiques

Le passeport suffit pour aller à Maurice. Aucun vaccin n'est nécessaire.

Le décalage horaire est de + 2h en été par rapport à la France.

La monnaie est le Roupie Mauricienne. (40 Rs = 1 euro). Au niveau du change (Euro/Rs), faites-le dans une banque ou dans un bureau de change. Le Shibani Finance à la Preneuse pratique un bon taux de change, (La Tourelle View, Royal Road, La Mivoie, +230 483 7649, www.shibanifinance.com). La carte bleue est bien utilisée aussi bien pour le paiement que pour les retraits.

Bien que l'eau soit réputée potable dans les hôtels, il faut mieux la boire en bouteille. Pas de danger concernant les fruits et légumes.

Il y a des moustiques !

Le prix de l’essence est le même partout (car il est fixé par l’Etat).

220V (50Hz), les prises électriques sont à deux ou trois fiches, comme en France ou en Angleterre.

Au niveau d’internet, les bars proposent le Wifi. En échange d’une consommation, ils vous fourniront leur code d’accès. (Mais l’ensemble des logements loués sont équipés d’internet).

Pour le téléphone, faire le 00 33 + le numéro sans le 0 pour appeler la France. Le portable fonctionne avec les mêmes normes qu'en Europe. Indicatif de l'île Maurice : 230; Police : 999; Pompier : 115; SAMU : 114. Pour plus de simplicité, il peut être aussi intéressant de prendre une ligne mobile prépayé Mauricienne.

 

Question santé, il y a des médecins et des cliniques un peu partout. Nous avons testé la clinique FORTIS à Floréal au-dessus de Curpippe pour un souci d’oreille d’un des garçons. La qualité des soins est de bon niveau et les médecins sont souvent formés en France.

 

Pour vos courses quotidiennes (ouverture de 09h00 à 19h00), vous avez :

  • Un supermarché à la Gaulette avec un petit centre commercial. Mais il est assez cher.
  • Un London Way à Rivière Noire. Pratiquement tout le monde y fait son plein.
  • Un autre supermarché à Tamarin, le Shoprite, avec un petit centre commercial, le Barachois. Bien placé au niveau des prix.
  • Et pour finir, un Monoprix à Casela au-dessus de Flic-En-Flac, plutôt cher mais on y trouve les même produits qu’en France et beaucoup de choix.

De manière générale, le caddie moyen est moins cher (environ de 20%) qu’en France, (sauf le vin).

 

 

En guise de conclusion…

 

L’île Maurice est merveilleuse, multicolore et le Morne demeure dans un endroit exceptionnel. Dans une nature luxuriante, se côtoient, aujourd’hui, plusieurs cultures qui donnent un charme épicé à la saveur hindoue, créole, française et anglaise. Le voyage est franchement dépaysant et inoubliable…

 

Les plus :

  • Destination francophone,
  • Accueil chaleureux et gentillesse des Mauriciens (douceur de l’île),
  • Paysages splendides (montagnes, plages de sable blanc, lagons turquoises, récifs coralliens aux poissons multicolores et végétation luxuriante),
  • Cuisine subtile et savoureuse,
  • Activités familiales (surf, randonnées, plongée, plage…),
  • Conditions de navigation (One Eye, un spot fabuleux avec une vague parfaite).

 

Toute la famille a vraiment adoré et ne souhaite qu’y retourner. Le seul vrai point négatif est le budget. Sans dire que cela soit hors de prix, ce sont des vacances de très grande qualité mais chères !

 

Au niveau du windsurf, j’ai utilisé autant ma 5.8m² que ma 5.0m² et ma planche de 95 litres. Presque tous les jours (6 jours sur 7), j’ai pu me régaler en surf-sailing sur One Eye.

 

 

Pour finir, je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidé et favorisé la réussite de ce séjour. Impossible de citer tout le monde.

Un spécial « thanks », néanmoins, à Anjeny et Mervyn pour leur accueil, à Anne-Sophie, ma femme, pour l’ensemble des photos, à JP-Australia et NeilPryde, Select-Hydrofoils, Cool-Shoe, WaxxUnderwear, DragonAlliance, FeelFreeGear, Onlytime.fr, On.Earz et CaseProof.

 

 

Si vous souhaitez avoir des informations complémentaires et supplémentaires sur cette destination windsurf, n’hésitez pas à me contacter (alixrobert@free.fr ou http://alixrobert.free.fr)

 

A très bientôt, sur le prochain trip. La Colombie durant l’hiver… !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Localisation
Vendeur
Mots clefs
Prix entre € et
Année entre   et 
Neuf/Occasion
Etat
Contenu livré

Mon_compte_fr
Deposer_annonce_fr
  • I_fb
  • I_tw
  • I_gg
Creer_alerte_fr
Boutique_fr