OnlyTime
GOSTOSO Brésil novembre 2016

< retour

 

On m’a longuement parlé de Sao Miguel do Gostoso. Pour certains, c’est le meilleur et le plus polyvalent des spots connus du Brésil. Après avoir fait Jéri, Icaraï, Ibiraquera, il y a quelques années, je décide donc de me rendre à Gostoso.

Les enfants étant soumis aujourd’hui aux vacances scolaires, c’est seul que je pars sur ce trip. (Seul, on ne l’est jamais vraiment dans le windsurf, on retrouve toujours des connaissances sur place).

Allez, Sao Miguel do Gostoso, me voilà !!!

 

(Je vous invite à consulter les reports concernant le Brésil et ses spots déjà visités sur http://www.windmag.com et sur mon site web http://alixrobert.free.fr/index.php?page=infosspots).

 

 

Déjà, plus de deux semaines sur place, où les conditions sont vraiment excellentes. Du vent et des vagues tous les jours : une machine réglée comme du papier à musique.

Du repos, du windsurf et des copains. Au top !

 

 

Introduction

 

Sao Miguel do Gostoso est situé à 1h30 au nord de l’aéroport de Natal dans la région Rio Grande do Norte (grande rivière du nord). Ce petit village de pêcheurs de 2.000 habitants semble à la fois paisible et dynamique. On s’y sent bien, comme un peu envouté ou tombé sous le charme de cet endroit paradisiaque.

 

Le vent souffle Est / Sud-Est et side off-shore tribord entre 18 et 25 nœuds quotidiennement. Les statistiques sont de 100% à plus de 3 Beaufort en novembre, mais ça souffle toute l’année de manière régulière. Néanmoins, la meilleure période pour les vagues est de septembre à février. Les voiles les plus utilisées vont de 4,7 à 5,8 m².

Du côté des températures, elles sont plus qu’agréables (l’eau à 27°C et l’air à 30°C).

Evidemment, lycras et short font largement l’affaire pour les navs. Une paire de gants de navigation ainsi que de la crème solaire peuvent être fort utiles. Pas besoin de chaussons.

 

 

Le voyage

 

Pour se rendre à Gostoso, 2 solutions de vols :

  • La TAP (Air Portugal), Paris / Lisbonne / Natal, 10h30 de vols. 150 euros le boardbag de 32 kg. Cette compagnie accepte deux sacs de 32 kg dans la franchise bagage. 6 vols par semaines.
  •  La TAM, la compagnie brésilienne, Paris / Rio de Janeiro ou Sao Paulo / Natal, beaucoup plus long, environ 20 heures de vols. Ils prennent aussi le matos de windsurf, et deux sacs de 23 kg par passager. Vols quotidiens.

 

  • Au niveau des prix, tout dépend des années. En général, la TAM est moins chère, mais en 2016, il semble que ce soit l’inverse. Il faut compter toutefois entre 600 et 1000 euros le billet.
  • Au niveau des sacs, ne dépassez pas les 32 kg. Faites votre checking et le paiement de votre boardbag avant votre départ sur le site de la compagnie.
  • La TAP propose des vols pour Natal au départ de toutes les grandes villes de France.

 

Conseils :

  • Pour acheter vos billets, prévoyez à l’avance. Quelques jours avant le départ, les prix flambent et vous risquez de payer le double par rapport à un achat anticipé de plusieurs mois.
  • Pour avoir volé avec ces deux compagnies en direction du Brésil,
    • Avec la TAP, le voyage est vraiment plus rapide et agréable.
    • Avec la TAM, ça semble interminable. Malgré tout, le fait passer par Sao Paulo ou Rio permet de faire son change à un taux vraiment plus avantageux (de 10 à 20% de plus) qu'à Natal (ou Fortaleza).

 

A l’arrivée à Natal, étant donné que c’est ma première fois sur cette destination, j’ai demandé à Remi (responsable de la Pousada Escolagostoso, où je loge) de me gérer le driver de l’aéroport à Gostoso. Aucun souci, il arriva à l’heure et le trajet fut confortable durant 1h30, dans une Chevolet Spin Ltz dernière génération en parfait état.

Le prix du transfert varie aux alentours de 200 reals (70 euros) par trajet.

Voici ses coordonnées ainsi que celles d’un autre driver sérieux et fiable :

  • Marco, gostosoturismo@gmail.com, tel : (84) 98188-0222 ou (84) 99416-8831 en portugais.
  • Antonio, qui s’est spécialisé dans les transferts (avec d’autres chauffeurs), tel : (84) 99196-4204, mozarentcar@hotmail.com, en anglais, en français et en portugais. Il peut aussi venir vous chercher si vous êtes en groupe (jusqu’à 15 personnes) dans un Mercedes Sprinter. D’autre part, il loue des voitures (100 reals par jour) et des buggys (170 reals par jour).

 

A savoir :

Afin de faciliter le transport des boardbags dans l’avion, pour les billets achetés sur www.flytap.com, je vous conseille de lire cette page (http://forum.flysurf.com/trip-voyage/bresil-partage-experience-avec-la-tap-t71148.html) et de contacter Philippe Roche (philippe1111@gmail.com).

Pour ma part, il fut réactif et efficace. Un bon plan et une bonne œuvre pour son association.

 

 

 

Arrivé sur place, soleil, chaleur, détente, dunes, cocotiers et surtout windsurf vous attendent !!!

 

 

L’hébergement

 

Au niveau de l’hébergement, il existe de très nombreuses pousadas (plus de 100 sur Gostoso). Beaucoup de locaux ont bien compris le business.

Il est impossible de toutes les visiter et de toutes les connaître.

 

A savoir :

Une pousada est un hôtel à la « brésilienne » comprenant une chambre plus ou moins luxueuse, le petit déjeuner, internet, les draps et serviettes et parfois le gardiennage du matos.

 

Les prix varient de 100 à 800 reals la nuit. D’une manière générale, plus on s’approche de la mer et plus c’est cher.

Je conseille de prendre proche de l’eau. La ville de Sao Miguel de Gostoso est assez étendue. Il est préférable de loger près de la plage afin d’aller faire un peu de planche, puis de se mettre à l’ombre dans sa pousada, de retourner à l’eau rapidement et de faire 10/15 minutes de marche le soir pour aller manger. Plutôt que l’inverse, c’est-à-dire dormir au cœur de la ville, des commerces, et des restaurants et être obligé de marcher 10/15 minutes en plein soleil pour aller naviguer.

 

Comment choisir ? Suivant ses propres critères et son budget.

Chaque pousada est unique, et le choix de chacun dépendra de ses envies et besoins.

 

Afin de vous aiguiller, quelques pousadas semblent incontournables :

Les plus luxueuses, les pieds dans l’eau :

  • Mi Secreto (www.misecretopousada.com). Cette très belle Posada, construite en 2009, donne directement sur la plage, à la pointe St Cristo à côté du centre de windsurf DrWind. Elle possède une piscine au milieu du jardin. La décoration est raffinée. La posada dispose de 16 suites spacieuses de 50m², chacune avec terrasse aménagée (fauteuils et hamacs). Air conditionné et Wifi gratuit. Petit déjeuner sous forme de buffet. Massage et baby-sitting sur demande. Une pousada de haut standing. De plus, Marta parle un français parfait : info@misecretopousada.com. De 400 à 700 reals la nuit.

 

  • Bangalo Kauli Seadi (www.clubekauliseadi.com). Les bungalows sont idéalement situés à 50 mètres du centre de windsurf et de kitesurf. Ils sont dans le pur style brésilien à l’ombre des palmiers et séparés de la plage par une petite lagune parfois asséchée. Ces Bungalows, respectant l’environnement, sont équipés d’une terrasse avec hamac, de chambres avec climatisation et réfrigérateur, et de salle de bains/toilettes. La piscine et le terrain de tennis sont un vrai plus. Dans les mêmes de prix que la pousada Mi Secreto. Pas donné mais magnifique. En anglais, claudiaseadi@hotmail.com.

 

 

Les bons plans :

  • Pour ma part, suite aux conseils d’amis connaissant les lieux, j’avais réservé à l’avance une chambre dans la pousada Escolagostoso (www.escolagostoso.com), Albergue da Jangada, tenu par Rémi, un français.

A mon arrivée, je ne fus pas déçu. Lieu magnifique, pieds dans l’eau, ambiance relaxe et détendue, chambre pleine de charme, stockage du matériel au top.

A base de produits locaux frais, les petits déjeuners sont copieux et variés. Pour les autres repas, une cuisine collective est à disposition. 10 chambres tout confort à un prix vraiment accessible. Le plus : tout le monde parle couramment français (ca peut vraiment aider). escolagostoso@gmail.com. Je la recommande !

 

 

  • Village Kauli Seadi (www.clubekauliseadi.com). En plus des bungalows, le "Village Kaudi Seadi" à 150m du centre et de la plage est plus accessible au niveau du prix. Vous souhaitez séjourner entre amis ou en famille, vous sentir chez vous, le Village propose des appartements tout équipés. Balcon avec hamac et vue sur le jardin. En anglais, claudiaseadi@hotmail.com.

 

  • Pousada do Gostoso (www.pousadadogostoso.com), les pieds dans l’eau, 10 magnifiques bungalows au milieu des arbres et palmiers, deux petites piscines et excellents petits déjeuners. Air conditionné et Wifi gratuit. 300 reals la nuit. pousada@pousadadogostoso.com en anglais.

 

Voici une petite liste de pousadas qui semblent parfaites au premier coup d’œil.

Pousada Ilha do Vento (http://ilhadovento.com.br), Pousada Villa Emanuelle (www.vilaemanuellepousada.com), Posada Boa Vista (http://villaboavista.com), Posada Lagoa Mar (www.pousadalagoamarrn.com), Villa Bacana (http://pousadavilabacana.com), Pousada Casa Tipica (www.pousadacasatipica.com.br), Pousada Caravelas (http://caravelasdogostoso.com.br), Pousada Recanto da Praia (www.pousadarecantodapraiarn.com.br), Pousada Casa da Mata (www.facebook.com/Pousada-Casa-da-Mata-213938585398250/), Pousada Enseada do Gostoso (www.pousadaenseadadogostoso.com.br)

 

 

En conclusion, à Gostoso pour le logement, vous avez du choix…Toute la difficulté est de bien choisir, au bon prix et en fonction de vos besoins.

 

Conseil :

N’hésitez pas à dépenser un peu plus d’argent pour être au plus près de l’eau, ça change les vacances…

 

Pour finir, il est impossible de camper… Je n’ai pas vu de camping et du fait du vent et du soleil, ça me paraît bien difficile.

 

Le séjour touche bientôt à sa fin. Aucune journée de pétole, juste une un peu light.

Effectivement, ce ne fut pas le spot parfait à chaque navigation, mais nous avons toujours eu de quoi bien nous amuser, notamment en jump.

Les journées sont bien réglées : une session le matin puis pose le midi. Et retour à l’eau toute l’après-midi jusqu’à 16h. Le soir, repas entre copains. Le top !

 

Le windsurf

 

Revenons à notre passion, le Windsurf…

 

La meilleure saison est de septembre à février : vous êtes quasiment assuré d’avoir du vent tous les jours.

Gostoso est une large baie à clapot, idéale pour les débutants comme pour les confirmés. Elle possède également de belles vagues (1 m à 1.50 m) à 400 m de la plage, qui déroulent plutôt proprement sur le reef et qui sont relativement faciles (pas besoin d’avoir un gros niveau en vagues). Pas toujours facile à prendre en surf mais vraiment idéales pour les jumps.

La baie est immense et permet de naviguer « presque » tout seul dans un cadre magnifique. Même en pleine saison, vous trouverez toujours de la place pour naviguer. Le spot ne sature pas par le monde. En résumé, il y en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux. Un spot ultra complet qui permet aussi la pratique du kitesurf, du surf et du SUP, et qui enchantera plus les jumpeurs que les purs surfeurs.

 

A savoir :

  • Choisissez vos navigations en fonction de la marée. Evitez les marées trop basses sous peine d’y laisser vos ailerons ou de vous faire mal. A marée trop haute, le reef a du mal à fonctionner et les vagues deviennent moins belles voire inexistantes.
  • Autrement, il n’y aucun risque pour la navigation dans la baie de Gostoso.
  • A marée descendante et basse, le spot devant le Club de Kauli Seadi peut vraiment bien fonctionner.
  • La mi-marée est le moment qui offre souvent les meilleures conditions.
  • On peut naviguer à partir de 9 h du matin, le vent est souvent déjà installé. Par contre, il tombe aux alentours de 16 h.

 

 

Il ne me semble pas utile d’avoir un véhicule sur place. Si besoin, ponctuellement pour aller en balade, louez un buggy ou une voiture (voir report précédent).

 

 

Louer du matos sur place

  • Le centre de Paolo Migliorini (www.drwind.com.br) est installé au meilleur endroit, directement sur la plage, à la pointe de St Cristo. Construit en bois et palmes, ce lieu offre un bar et un salon ouvert au 2ème étage, une zone de stockage au rez-de-chaussée et un petit Pro-Shop. Ouvert de juillet à fin avril, le club est entièrement équipe en RRD et dispose de 50 flotteurs, et de 60 voiles. Environ 265 euros la semaine de location. Il propose aussi des cours et des locations de kite, de surf et de SUP. Lieu vraiment sympa.

 

  • Le centre de Kauli Seadi (www.clubekauliseadi.com) est situé à l’opposé de la pointe de St Cristo sur la plage Anse de Cardeiro. Le club construit en bois donne directement en bord de plage. Il possède un parc de 45 flotteurs (essentiellement des JP-Australia), et d’environ 60 voiles Hot Sails. Il propose aussi des boards et ailes de kites et le stockage du matériel perso. Les moniteurs enseignent en plusieurs langues. Pour finir, il est équipé d’un bar et de sanitaires ainsi que d’un Pro-Shop. Au niveau du tarif, environ 250 euros la location à la semaine.

 

  • L’Escolagosotoso (www.escolagostoso.com), l’école de Rémi, possédant tout le nécessaire pour des cours de kite et le stockage de son matos perso, se situe à côté de Dr Wind à la pointe de St Cristo. Un bar, pied dans le sable, est à disposition. Ambiance vraiment à la cool et familiale.

 

 

A savoir :

  • Le club Dr Wind assure la sécu-assistance sur le spot. A noter que le retour à terre avec son matos est de l’ordre de 100 reals.
  • Cette année, aux dires des habitués, peu de windsurfers et beaucoup plus de kite. A peu près 30% des riders viennent avec leur matos de windsurf perso.
  • Si c’est votre cas, prévoyez des flotteurs plutôt volumineux et de 4.7m² à 5.8m² pour les voiles. Pour un gabarit moyen, vous utiliserez, la plupart du temps, 5.0/5.2m² et 90 litres. De mon côté, je n’ai utilisé pour le moment que ma 5.8m² (bien que 2 ou 3 fois, j’aurai pu facilement utiliser ma 5.0m²) et ma 102 de vagues et 105 de freestyle.

 

D’autre part, voici les liens des prévisions de vent sur le spot :

www.windguru.cz/fr/index.php?sc=9155

https://pt.windfinder.com/forecast/sao_miguel_do_gostoso

 

 

Au niveau de la casse et de la réparation :

Peu ou pas de casse... J’ai juste vu 2 ou 3 voiles déchirées. Pour ces dernières, il existe un petit atelier de réparation proche de la rue principale.

Au niveau des planches, Pierrick (Escolagostoso), ancien shaper, pourra vous réparer vos jouets de la meilleure façon. Pour le petit accastillage, les clubs peuvent vous fournir dans la même gamme de prix qu’en France.

De toute manière, orientez-vous vers les clubs en cas de souci matériel…

 

 

Les riders

Kauli Seadi est souvent là. Que dire de son niveau ? Enorme !

D’autres locaux impressionnent aussi : David, Leo, Clenilson, Charles, John…

 

 

 

 

 

Bon Plan :

André de Windpaparazzi (Facebook (www.facebook.com/windpaparazzi/?fref=ts) et Instagram, azinsly@hotmail.com), photographe des photos de windsurf et d’une partie des autres de ces reports, est sur l’eau tous les jours de 11h30 à 12h45 devant le centre de Kauli et devant Dr Wind de 13 h 30 à 15 h 00.

Il se met au milieu des riders (kite et windsurf), aux meilleurs endroits sur son catamaran sans mât monté d’un petit moteur. Ainsi, les prises de vue sont incroyables. Prix plus qu’abordables : 40 reals la photo puis 10 reals les suivantes ou 100 reals photos illimitées pour une semaine.

Cerise sur le gâteau, tous les soirs, à partir de 18h, il projette en boucle sur écran géant dans son café / restaurant Windpaparazzi (rue principale) les meilleures photos de la journée.

On s’y retrouve pour voir ses exploits autour d’un verre ou d’un repas. Un super concept !

 

 

La « vie » sur Gostoso

 

Les habitants racontent que l'adjectif gostoso, qui signifie en portugais "agréable" a été ajouté au nom de São Miguel en souvenir d’un habitant très sympathique, qui recevait les touristes dans sa propre maison.

Les locaux conservent intacts leur générosité à l'égard des voyageurs et leur exceptionnel sens de l'hospitalité. Tous les visiteurs sont accueillis comme des membres de la famille. C’est vraiment impressionnant, chaleureux et agréable.

 

 

 

Ce village se prête idéalement aux découvertes à pied, en vélo, à cheval ou en buggy.

Les plages en sont l'un des principaux centres d'intérêt. Elles sont propres, peu fréquentées et accessibles.

  • Praia do Cardeiro. Bordée d'une mer calme et paisible, elle doit son charme à son petit lac, une cuvette alimentée par l'eau de la pluie.
  • Praia da Xepa. C’est la plage la plus centrale. Parallèle à la rue principale, où se trouvent les commerces et restaurants, elle reste cependant peu fréquentée.
  • Praia do Maceio. C'est la plus éloignée des plages de Gostoso et donc la plus déserte. Seuls les pêcheurs et leurs embarcations troublent sa blancheur immaculée. Une plage agréable et loin de la civilisation.

A part aller sur l’eau…

La relaxation et les massages ne sont pas oubliés. Renseignez-vous à l’accueil de votre pousada. Comptez autour de 100 reals pour une heure.

Vous pouvez aussi faire des balades à cheval (40 reals / heure), de la pêche (entre 50 et 100 reals par personne), louer des vélos… Virna (tel :(84) 99117 1207) vous propose des découvertes en SUP des lagons intérieurs.